Nimy, des pavés dans une porte

Nimy: des pavés dans sa porte et ses vitres

 

Toutes ses vitres brisées, sa porte en bois amochée… Jacques Halland, 86 ans, a eu une bien mauvaise surprise en rentrant chez lui dimanche soir après son tournoi de cartes.

 

 


Les dégâts sont nombreux.

V.P.

Les dégâts sont nombreux.

Les dégâts sont nombreux.

Des vandales se sont attaqués gratuitement à son habitation, située dans la rue Frérot, derrière l’église de Nimy. « En ouvrant la porte arrière de ma maison pour accéder à ma cour, j’ai vu qu’on avait jeté une pierre. Je suis alors sorti de chez moi et j’ai fait le tour. Tout est détruit ! Ils ont jeté des pavés sur les briques en verre de ma salle de bain. Certains sont même restés à l’intérieur. Ma porte d’entrée a aussi été visée. Heureusement que mes volets sont toujours fermés sinon ils auraient aussi jeté des pierres ! » s’indigne-t-il.

Les pavés qui ont été utilisés proviennent du petit muret et de l’escalier qui mène au parc de l’église. « Des ouvriers de la Ville sont venus déblayer mais ils auraient au moins pu enlever ces vieilles pierres ! Le soir, des jeunes se rassemblent, ils viennent chipoter. J’ai même appris qu’ils jetaient des pavés sur les voitures qui passaient. »

L’octogénaire est à bout. Il dit même souffrir d’une dépression. Il a déposé plainte auprès de la police de Mons-Quévy.

Les commentaires sont fermés.