Nouveau lotissement à Maisières

Mons : lifting complet pour les abords du Shape à Maisières

 
Une résidence en projet / vue arrière
4 images
Une résidence en projet / vue arrière - © Bureau d'arcgutecture FAR
 

C'est un quartier qui fait triste mine. Juste en face du Shape, le long de la Chaussée de Bruxelles. On y trouve une ancienne salle de jeux, un hôtel désaffecté, une pompe à essence, un car-wash...Tout cela va disparaître, remplacé par des résidences à appartements. Les travaux ont débuté.

Le projet est "dans les cartons" depuis cinq ou six ans. Les promoteurs veulent construire trois "blocs" d'appartements, au look assez moderne. Les bâtiments seront en brique, essentiellement, dans les tons blanc, gris, brun foncé. En tout, 157 logements "basse énergie" vont sortir de terre. Le projet prévoit aussi la création d'un parking sous-terrain, un bassin de récupération des eaux de pluie à l'arrière, un parc...Bref: un très grand domaine, à la place d'une zone un peu "sinistrée".

Exit l'ancien casino, la pompe à essence, le bureau de location de voitures, le car-wash, les bungalows et bien sûr l'hôtel "Le Maisières". Pour rappel, c'est là que la Croix-rouge envisageait, il y a quelques années, d'accueillir des réfugiés. A l'époque, le projet avait "capoté", le Shape y mettant son veto.

Tous ces batiments sont désormais aux mains du privé. Les promoteurs viennent du Brabant wallon, mais ils ont choisi un bureau d'architecte montois (FAR), déjà auteur d'un projet de logements dans le Parc de la Sablonnière. La première phase de construction commencera fin août/début septembre. Les premiers appartements devraient être terminés dans deux ans.

 

 

Quel public visent-ils? "Ce seront des logements de moyen standing, de une à trois chambres", explique Frédéric Raes, l'architecte. Comptez entre 130 000 et 250 000 euros par logement. Les travailleurs du Shape sont évidemment un des publics cibles des promoteurs. Surtout depuis l'annonce d'investissements à Casteau. L'Otan veut reconstruire son quartier général. On parle de 15 000 mètres carré de bureau supplémentaires. La Région Wallonne a accordé un permis au Shape le 10 février 2015, permis comprenant la démolition des anciennes infrastructures existantes, la construction et l’exploitation d’une entité unique.

Outre ce très gros projet immobilier, d'autres demandes de permis ont été faites, toujours le long de cette même "grand'route". A côté de la salle de ventes "Monsantic", un immeuble de six appartements sera bientôt construit. Le permis a été accordé en septembre. "Tout cela va constituer un bel ensemble, cohérent", se félicite l'échevin Nicolas Martin, en charge de l'aménagement du territoire.

 

Y aura-t-il suffisamment de demande pour ces nouveaux appartements? C'est une question que l'on est en droit de se poser. Outre ce nouveau projet à Maisières (157 logements), d'autres résidences "XXL" existent ou sont en cours de construction. On pense au Domaine des Grands Prés (105 logements au total - Thomas&Piron) ou au Parc de la Sablonnière (70 appartements, promoteur anversois). Lors de la présentation de leur baromètre annuel, les notaires du Hainaut notaient une augmentation de l'offre des appartements neufs, à Mons et La Louvière, en 2015. "Les deux villes manquaient d'immeubles à appartements neufs, accessibles, à proximité des grands axes de communication, et les chantiers ont très vite trouvé des amateurs", peut on lire dans leur rapport. Selon les notaires, ce sont les appartements plus anciens qui séduisent de moins en moins. Quitte à y mettre le prix, les acheteurs veulent un logement en bon état, qu'il ne faudra pas rénover avant plusieurs années, et si possible peu gourmand en énergie

Commentaires

  • c'est énorme

  • Bonjour.

    Il faudrait songer à construire des appartements insonorisés. Alors, je suis preneur! J'ai toujours eu envie d'un appartement mais je ne supporte pas le bruit des voisins. Je préfère ma maison 4 façades!

Les commentaires sont fermés.